Actualités > Les mesures sanitaires suffiront-elles à rassurer les spectateurs?

Les mesures sanitaires suffiront-elles à rassurer les spectateurs?

Chronique d'une pandémie dans les arts de la scène

Un foyer achalandé avec une foule qui sort d'une salle de spectacle.
Le foyer central Algoma au FirstOntario Performing Arts Centre. Mention de source Bob Magee.

Les organismes du secteur du spectacle envisagent actuellement un vaste éventail de mesures d’atténuation des risques de contagion en vue de leur éventuelle réouverture. Leur stratégie d’atténuation devra tenir compte à la fois des consignes des autorités sanitaires ainsi que des perceptions des consommateurs.

Notre chronique précédente portait sur les constats de sondages relativement à la vitesse à laquelle les spectateurs réinvestiront les lieux de diffusion. Ces mêmes sondages apportent aussi des éclairages intéressants sur les attitudes des consommateurs à l’égard des mesures d’atténuation des risques de contagion.

Dans le sondage 2020 Return to Live Events d’Enigma et dans le Baromètre divertissement, on a demandé aux répondants si des mesures d’atténuation auront une influence positive ou négative sur leur intention d’assister à des événements. Dans IMPACTS, on a plutôt demandé si lesquelles parmi une série de mesures feront en sorte que les répondants se sentent en sécurité et à l’aise. Même si l’énoncé des questions diffère, ces trois sondages offrent informations utiles sur les perceptions des consommateurs relativement à l’efficacité des mesures de sécurité et à leur incidence sur l’expérience client.

Histogramme. La barre supérieure porte sur les billets annulables et remboursables. 55 % des répondants déclarent que cela aura une influence très positive sur leur probabilité d'acheter des billets. 28 % estiment que cela aura une influence plutôt positive.
Des mesures d’atténuation des risques et leur influence sur la probabilité d’acheter des billets de spectacles. Tableau tiré du Baromètre divertissement de Habo.

Prière de rester chez vous si vous ne vous sentez pas bien

Une politique de billetterie flexible constituerait de loin la mesure la plus efficace pour convaincre les consommateurs de retourner dans les salles de spectacles, selon le Baromètre divertissement. 55 % des répondants ont déclaré que des billets annulables et remboursables auraient une influence très positive sur leur intention d’acheter des billets. Les deux autre sondages n’ont pas interrogé les consommateurs à propos de cette mesure simple mais efficace.

Le gel désinfectant : rassurant mais possiblement en perte de popularité

Les stations pour le lavage des mains et les distributeurs de gel désinfectant représentent le meilleur moyen d’inciter les consommateurs à revenir vers les festivals et les événements sportifs selon le sondage d’Enigma. La disponibilité de gel désinfectant figure aussi parmi les mesures les plus populaires dans IMPACTS. Toutefois, IMPACTS note aussi que les perceptions favorables à l’égard du gel désinfectant sont à la baisse. Le taux d’appui est passé de 43 % au 1 avril à 34 % le 4 mai. Quant au Baromètre, seulement 18 % des répondants ont déclaré que la disponibilité de gel désinfectant aurait une influence très positive. 

La distanciation physique dans les files d’attentes

Les consommateurs semblent unanimes relativement à un « accès contrôlé pour éviter les files d’attentes » ou encore à « la distanciation sociale à l’entrée et aux points de ventes. » Dans les trois sondages, il s’agit d’une des mesures suscitant le plus de soutien (et le moins d’opposition).

Les opinions sont toutefois un peu plus divisées en qui concerne la distanciation physique entre les participants à des grands événements. 39 % des répondants d’Enigma ont déclaré que cela augmenterait la probabilité qu’ils assistent à ces événements. À l’opposé, 23 % aurait une incidence négative sur leur intention d’assister. Ce sondage ne portait toutefois que sur les grands événements sportifs et les festivals. Il est probable que la distanciation physique soit mieux perçue dans des salles de spectacles, là où elle peut être mise en place à même le plan de salle.

Limiter le nombre de participants : une exigence sanitaire plus qu’un argument de vente

Le respect des règles de distanciation physique à l’intérieur des salles de spectacles réduira considérablement leur capacité. Mais, est-ce que les restriction sur le nombre de spectateurs auront en elles-mêmes une incidence positive sur les intentions d’achat de billets?

Les restrictions sur le nombre de personnes ou la taille des rassemblements sont perçues plutôt favorablement mais elles sont comparativement moins populaires que les autres mesures.

  • 19 % des répondants d’IMPACTS perçoivent cela comme une mesure sécuritaire;
  • 19 % des répondants du Baromètre divertissement seraient plus susceptibles d’acheter des billets;
  • 40 % des répondants d’Enigma seraient plus susceptible d’assister à un événement à capacité réduite, mais 20 % seraient moins susceptibles d’y assister.

Un autre sondage, de Léger 360, a tenté de mesurer l’effet d’une réduction de capacité. À moins de 1000 places, 28 % des acheteurs de billets se sentiraient en confiance. À moins de 250 places, le taux augmente à 47 %.

Au regard de ces résultats, il se pourrait bien que les limites sur le nombre de participants exercent un plus fort attrait en raison de la rareté qu’elles induisent plutôt qu’en raison de leur aspect sécuritaire.

Contrôle de température corporelle : ni les consommateurs, ni les autorités de santé publique n’y semblent intéressés

Les mesures de surveillances de l’état de santé (comme la prise de température) figurent à l’avant dernier rang des mesures évaluées par IMPACTS. Seulement 13 % des répondants estimaient qu’ils se sentiraient plus en sécurité et à l’aise avec de telles mesures.

Dans le sondage d’Enigma, les contrôles de température corporelle sont perçus favorablement par 39 % des répondants. Cependant, un autre 19 % disent que cela réduirait la probabilité qu’ils assistent à des événements.

Le Baromètre divertissement a quant a lui sondé les perceptions relativement à des tests instantanés sur place. 25 % ont dit que cela aurait une influence positive. Le hic, c’est que ces test instanés ne sont pas au point et qu’ils permettent au mieux de donner un résultat en 60 minutes. À peu près la durée du spectacle…

Peu importe la méthode et l’appareil, les mesures de contrôle de l’état de santé prendront du temps. Cela aura donc une incidence sur la longueur des files d’attentes (et les risques de contagion qui y sont associés). Considérant les coûts associés à l’achat de ces appareils, à la formation du personnel et à la mise en oeuvre du contrôle, il se pourrait fort bien que les coûts de ces mesures excèdent largement les avantages qu’il procureront. Qui plus, même nos experts de la santé publique remettent en question l’efficacité des contrôles de température corporelle.

Nettoyage et désinfection : faites-le et mettez vos efforts en valeur

Si l’on questionne les consommateurs sur les efforts de désinfection, ils seront tous d’avis que c’est une mesure importante. C’était le cas pour 74 % des répondants d’Enigma et 23 % des répondants du Baromètre divertissement. Cependant, si on les interroge à savoir si le fait de « connaître les procédures de nettoyage » les rassure et les rend à l’aise, seulement 10 % répondent par l’affirmative.

Quelles conclusions peut-on tirer de ce paradoxe?

Si la désinfection des surface est essentielle mais que le fait d’informer vos spectateurs de vos procédures de nettoyage ne suffit pas à les rassurer, comment alors faire en sorte que ces efforts se traduisent un retour plus rapide des spectateurs? Sera-t-il nécessaire de procéder à la désinfection des surfaces au moment même où les spectateurs entrent et sortent de la salle, de façon à ce qu’ils voient le personnel à l’oeuvre? Peut-être. Certains organismes songent par ailleurs à produire de courtes vidéos afin de mettre en valeur les travailleuses et travailleurs affectés au nettoyage et à la désinfection.

L’âge fait une différence

Tous les sondages cités plus présentent des tableaux de résultats en fonction de l’âge des répondants. Si votre programmation cible un groupe d’âge particulier, vous auriez intérêt à examiner ce que rapportent les sondages à leur sujet.


Sources :

IMPACTS Research & Development et partenaires, tel que cité par Colleen Dilenschneider dans “Meeting Visitor Needs: What Will Make People Feel Safe by Age & Income”, 6 mai 2020

Léger 360, Comportement des québécois à la reprise des spectacles et autres activités culturelles, 30 avril 2020.

Habo, Baromètre divertissement : L’attitude des Québécois par rapport au divertissement en temps de COVID-19, 29 avril 2020.

Enigma Research, 2020 Return to Live Events Survey, avril 2020.


La pandémie de COVID-19 apporte son lot quotidien de perturbations et de  réponses des gouvernements. Diffuseurs, agents et artistes tâchent tous  de s’y retrouver et de s’adapter à une nouvelle réalité que nous  peinons à saisir, tant elle évolue rapidement. C’est pourquoi CAPACOA, avec la collaboration d’Ontario Presents, a  entrepris de documenter l’état changeant de la situation, telle que vous nous la rapportez lors de nos rassemblement en ligne. Nous publierons  ainsi sur une base hebdomadaire les chroniques d’une pandémie dans les  arts de la scène. 

Partagez cet article

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>