Recherche > Statistiques sur les impacts de la COVID-19

Statistiques sur les impacts de la COVID-19

Un théâtre vide éclairé par des lumières rouges
Le Sanderson Theatre a illuminé la salle en rouge dans le cadre de la campagne #ÉclaironsLesScènes

Les indicateurs les plus récents de Statistique Canada

Voici quelques indicateurs fiables et significatifs pour suivre l’impact de la pandémie COVID-19 sur le secteur artistique.

Produit intérieur brut

  • Le PIB réel de culture a augmenté de 0,6 % pendant le premier trimestre de 2021. Le PIB réel de la culture était à 7,6% d’une reprise complète lors du premier trimestre de 2021.
  • Le PIB réel du domaine du spectacle sur scène a augmenté de 3,7 % pendant le premier trimestre de 2021. Le PIB réel du domaine du spectacle sur scène demeure à 62,9 % d’une reprise complète.
Ce graphique en forme de radar montre les niveaux de reprise de chaque domaine de la culture en date du premier trimestre de 2021. Plusieurs domaines sont déjà à leur niveau d'avant la COVID. Les spectacles sur scène (-63 %), le patrimoine et bibliothèque (-27 %), les écrits et ouvrages publiés (-17 %) et les arts visuels et appliqués (-4 %) sont encore loin de la reprise.
Cette image peut être réutilisée sous license Creative Commons Attribution 4.0.

Source : Statistique Canada, Tableau 36-10-0652-01 Indicateurs nationaux de la culture et du sport par domaine et sous-domaine, produit intérieur brut réel, prix constants, désaisonnalisé.  Calculs et graphiques de la CAPACOA.

Emploi, Indicateurs nationaux de la culture

  • Au cours du premier trimestre de 2021, les emplois liés à la culture ont augmenté de 0,1 % pour s’établir à 603 482. Les emplois liés à la culture sont 11,0 % sous leur niveau d’avant la COVID (678 275 lors du dernier trimestre de 2019)
  • Au sein du secteur de la culture, le domaine des spectacles sur scène affiche les pertes d’emplois les plus importantes. En date du premier trimestre de 2021, l’emploi associé aux spectacles sur scène demeurait 46,7 % sous son niveau d’avant la COVID.
Histogramme sur lequel on peut observer une chute abrupte lors du second trimestre de 2020. Par la suite, les niveaux d'emplois fluctuent à peine et tardent à reprendre. Avant la COVID, le domaine comptait 73 072 emplois. En date du premier trimestre de 2021, il n'y en avait plus que 38 942.
Cette image peut être réutilisée sous license Creative Commons Attribution 4.0.

Source : Statistique Canada, Tableau 36-10-0652-01 Indicateurs nationaux de la culture et du sport par domaine et sous-domaine, emplois de la culture, désaisonnalisé. Calculs et graphiques de la CAPACOA.

Emploi, Enquête sur la population active

  • L’emploi dans le secteur des arts, du spectacle et des loisirs [SCIAN 71] est passé de 450 500 en 2019 à 336 100 en 2020. Cela représente une baisse de 25,4 %.
  • Le nombre total d’heures effectivement travaillées dans le secteur des arts, du spectacle et des loisirs a diminué de 36,6 % en 2020. Au sein du secteur, les compagnies d’arts d’interprétation [7111] ont connu la plus forte baisse du nombre total d’heures travaillées en 2020 : -60,7 %.
  • Le secteur des arts, du spectacle et des loisirs a été plus durement touché que tout autre secteur de l’économie canadienne en 2020.
  • Depuis mars 2021, l’Enquête sur la population active n’offre plus de plus de points de repère pré-COVID avec le même mois de l’année précédente. Pour des données sur l’emploi plus récentes, consultez les Indicateurs nationaux de la culture.

Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active, selon certaines industries, Canada, annuel. Calculs, tableaux et graphique de la CAPACOA.

Situation des entreprises

  • Plus des deux cinquièmes (42,2 %) des entreprises dans le secteur des arts, des spectacles et des loisirs [SCIAN 71] s’attendent à avoir des difficultés à attirer de nouveaux clients ou les clients actuels au cours des trois prochains mois. Cela constitue de loin le plus important obstacle anticipé au sein du secteur. Le second plus important obstacle est la fluctuation de la demande des consommateurs (33,8 %).
  • Parmi les autres obstacles significatifs pour les entreprises dans le secteur des arts, des spectacles et des loisirs, on retrouvait :
    • Augmentation du coût des intrants (32,1 %); 
    • Réglementations gouvernementales (30,1 %); 
    • Coût des assurances (27,6 %), 
    • Maintien de flux de trésorerie suffisants ou gestion de la dette (24,4 %);
    • Restrictions de voyage et interdictions de voyager (24,3 %);
    • Coût de l’équipement de protection individuelle (EPI), du nettoyage supplémentaire, de la mise en œuvre des mesures pour la distanciation physique (21,4 %).
  • Les entreprises des secteurs des services d’hébergement et de restauration (34,5 %), des arts, des spectacles et des loisirs (33,7 %) et de la fabrication (24,3 %) étaient plus susceptibles de déclarer qu’elles pourraient continuer leurs activités à leur niveau actuel de revenus et de dépenses pendant moins de 12 mois avant d’envisager de mettre à pied du personnel.

Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, troisième trimestre de 2021.

Autres indicateurs du gouvernement fédéral

Demandes de subventions salariales

  • L’adoption de la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) a été significative parmi les organisations du secteur des arts, du spectacle et des loisirs [SCIAN 71] dont les employés représentent en moyenne 2,7 % de la distribution totale de la SSUC au cours des six premières périodes (du 15 mars au 29 août). Ce chiffre est nettement plus élevé que le poids relatif des employés du secteur des arts, du divertissement et des loisirs par rapport à l’ensemble des industries (1,8 %, sur la base de l’Enquête sur l’emploi, la rémunération et les heures de travail, Emploi par industrie, annuel).
  • Le nombre total d’employés du secteur des arts, du spectacle et des loisirs pris en charge par la SSUC a varié entre 63 000 et 84 600 au cours des cinq premières périodes. Par rapport à la population active totale du secteur, cela représentait un ratio en baisse progressive, de 21,6 % à 16,7 % entre la première et la cinquième période. Pour la sixième période (du 2 au 29 août), la proportion d’employés pris en charge par la SSUC a chuté à 8,7 %.

Source: Agence du revenu du Canada, Demandes de Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) approuvées selon la période et le secteur de l’industrie, Canada. Tableaux personnalisés, calculs et analyse de la CAPACOA.

Données recueillies au sein du secteur des arts

  • Près d’un répondant sur deux (43%) présente des symptômes de dépression majeure (tristesse, mélancolie, déprime, perte d’intérêt pour le travail, passe-temps ou autre)
  • 41 % des répondants ont considéré ou considèrent abandonner leur carrière et leur domaine de création. 
  • Parmi les répondants, 11,7 % indiquent avoir eu des pensées suicidaires durant la dernière année. À titre de comparaison, selon un sondage pancanadien mené en septembre dernier par une équipe de recherche de l’Université de la Colombie Britannique en collaboration avec l’Association canadienne pour la santé mentale, 7 % des Québécoises et Québécois ont eu des pensées suicidaires.

Source : Fédération nationale des communications et de la culture, Pour que les arts demeurent vivants – Rapport sur les effets de la pandémie sur le milieu des arts et de la culture : état de situation économique prépandémie et faits saillants de la santé psychologique des artistes, mars 2021. 

  • Les travailleurs culturels s’attendent à ce que la reprise s’étire sur une période de prévoient une période de récupération de 18 mois. Un peu plus du tiers d’entre eux (35%) sont incertains quant à leur avenir dans le secteur culturel.
  • Les organismes en arts et culture sont beaucoup plus optimistes quant à la capacité de leur propre organisation à se remettre des effets de COVID-19 (67 %) qu’ils ne le sont quant à la capacité de l’industrie dans son ensemble à s’en remettre (42 %).
  • Trois fois plus de travailleurs et d’organismes signalent avoir des niveaux de stress et d’anxiété très élevés ou élevés aujourd’hui (79 %) par rapport à avant la COVID-19 (25 %). 

Source : Prairie Research Associates, Enquête nationale sur les répercussions dans les arts et la culture, janvier 2021. Sondage mené en novembre 2020 auprès de 2001 particuliers et organismes. 

  • Les chefs d’entreprises œuvrant dans les arts, les loisirs et l’information sont les plus susceptibles de déclarer avoir des problèmes de santé psychologique (10 points de pourcentage au-dessus de la moyenne de 48%).
  • Les entreprises œuvrant dans les arts, les loisirs et l’information rapportent presque toutes des pertes de revenu. Seulement 6% déclaraient des revenus habituels ou plus importants que d’habitude en novembre.

Source : Fédération canadienne de l’entreprise indépendante, COVID-19 et PME: état de la situation, novembre 2020. Sondage entrepris le 20 novembre 2020 et auquel 4 127 membres ont répondu.

  • Entre 2019 et 2020, la portion des membres de la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec gagnant 20 000 $ et moins par an est passée de 20 % à 56 %.

Source : Guilde des musiciens et musiciennes du Québec, COVID-19 : La situation des musiciens professionnels demeure très précaire, octobre 2020. Données recueillies entre le 6 et le 22 octobre 2020 auprès 750 musiciens. 

  • Plus de 2/3 (69 %) des festivals et événements ne reviendront pas l’année prochaine ou sont incertains de pouvoir revenir s’il n’y a pas un programme de relance ou de stimulation.
  • Près de la moitié des organismes ont licencié du personnel (pour ces organisations qui ont licencié du personnel, ça représente en moyenne plus de 50 % de leurs employés). Les 2/3 des organisations ont licencié du personnel (48 %) ou réduit les heures des employés (28 %).

Source : Festivals et événements majeurs Canada, COVID-19 : Sondage chez les festivals et événements au Canada. Sondage mené en août 2020 auprès de plus de 100 festivals et événements.

  • Les organismes artistiques qui exploitent une installation sont touchés de façon disproportionnée par la perte de recettes de billetterie et de location (45 %) en comparaison avec les organismes sans installation (24 %). Seulement 13 % des organismes dotés d’installations croient pouvoir survivre plus de neuf mois en mode  « maintien », comparativement à 38 % chez les organismes dépourvus d’installations.

Source : Greater Vancouver Professional Theatre Alliance, COVID-19 Impact Survey: British Columbia Arts and Culture Sector, juin 2020. Données recueillies entre le 12 mars et le 20 mai 2020 auprès de 866 répondants.

À propos de cette page Web

Cette page a été élaborée dans l’intention de fournir aux intervenants du secteur des arts un accès rapide aux indicateurs économiques les plus récents et les plus pertinents pendant la pandémie de COVID-19.

La plupart des statistiques colligées sur cette page sont la résultante de calculs personnalisés. Aussi, elles pourraient occasionnellement comporter des erreurs. Nous encourageons les utilisateurs à se référer aux sources, à prendre connaissances des informations sur la méthodologie et à réaliser leurs propres calculs.

Davantage de statistiques sont disponibles sur le site de Hill Stratégies Recherche, par le biais du Compte satellite de la culture ou sur cette compilation de données statistiques sur les arts de la scène.

Pour toutes questions ou commentaires à propos de ces statistiques, veuillez contacter Frédéric Julien, directeur de la recherche et du développement chez CAPACOA.

Cette page est entretenue et mise-à-jour de façon collaborative par CAPACOA, Mobilisation culturelle, la Fédération culturelle canadienne-française, le Conseil des ressources humaines du secteur culturel et BC Alliance for Arts + Culture. Cette initiative s’inscrit en soutien au travail essentiel réalisé par Statistique Canada, par le Consortium de la stratégie en matière de statistiques culturelles et par de nombreuses associations partenaires. 

Dernière mise-à-jour : 30 août 2021

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>