Actualités > Nous sommes tous dans le même bateau

Nous sommes tous dans le même bateau

Ici, nous voyons trois techniciens qui regardent le Centre des arts et du patrimoine de l'Esplanade pendant la campagne #LightUpLive.
L’emploi dans le sous-secteur des arts d’interprétation, sports-spectacles et activités connexes était 27 % plus bas en septembre que l’an passé au même moment. Mention de source : Kevin Wall

Une réussite

Le 22 septembre a sans aucun doute été une journée inoubliable pour la communauté des arts de la scène au Canada : 687 sites ont participé à la Journée de visibilité pour la communauté événementielle (#LightUpLive – #EclaironsLesScenes) en illuminant leurs bâtiments et leurs chapiteaux en rouge afin de sensibiliser le public à une industrie qui reste dans l’ombre.

La campagne a été un grand succès : le hashtag #LightUpLive a été utilisé 11 000 fois cette semaine-là, touchant 11 millions de comptes, et s’est retrouvé numéro 2 au Canada pendant près d’une journée. Les villes d’Ottawa, Toronto, Calgary et Edmonton, entre autres, ont également participé à la campagne.

« Nous avons tous fait un spectacle, tous ensemble, d’un océan à l’autre au Canada. C’est une première! » – Morgan Myler, co-fondateur, Live Event Community

Mes amis ont eu des problèmes

« Je l’ai fait pour mes amis qui étaient en difficulté », a déclaré Morgan Myler, co-fondateur de Live Event Community et de la campagne #EclaironsLesScenes. « Dans la communauté des événements en direct, tout le monde se connaît, et je savais que tout le monde, d’un océan à l’autre, était en difficulté ces temps-ci. Il y a des problèmes de santé mentale dans notre communauté ces jours-ci, et nous voulions les résoudre d’une manière ou d’une autre. »

Photo de Morgan Myler

Morgan est un technicien et un machiniste accompli. Il travaille dans l’industrie depuis plus de 25 ans. Il a cofondé la Live Event Community (avec Harrison Bye, charpentier de scène audiovisuel et Rob Duncan, technicien indépendant en vidéo événementielle d’entreprise) pour représenter les dizaines de milliers de travailleurs du spectacle vivant non représentés qui sont sans emploi depuis mars.

« Nous, les travailleurs du secteur artistique, avons des défis à relever. Oubliez la pandémie! Nous travaillons à des heures étranges, nos équipes sont nos familles, nous sommes une communauté soudée, la culture de notre milieu nous amène parfois à travailler au travers de montagnes russes artistiques et émotionnelles. Ce sont les choses qui nous nourrissent et nous maintiennent ensemble, et ces choses nous ont été enlevées depuis la pandémie », a commenté Morgan, « mais cette nuit-là [le 22 septembre], nous nous sommes tous réunis une fois de plus, nous étions unis, et cela a été un formidable stimulant pour le moral! »

C’était un spectacle!

L’ampleur de #EclaironsLesScenes était assez impressionnante. « Tout le monde, d’un océan à l’autre, a fait quelque chose en solidarité avec son industrie. C’était inspirant. Nous étions quelques personnes à compiler les données et à en faire un spectacle. Mais pendant la production, le simple fait de réaliser que tout le monde a participé ! Toutes les photos que nous avons reçues… Ce sentiment de rassemblement qui s’est produit le 22 septembre ! Une fois l’événement terminé, nous nous sommes regardés et nous avons dit : C’était tout un spectacle! », se souvient Morgan.

Regarder vers l’avenir

Avec les fermetures qui se poursuivent et les événements en direct qui doivent encore être annulés dans de nombreuses régions du Canada, il est prévisible que le 22 septembre devra encore être une journée de solidarité. « À quelque part, nous devrions consacrer cette journée à la communauté des événements en direct. Il serait peut-être temps l’année prochaine d’ouvrir la boîte et d’en reparler. Nous devons encore en parler au gouvernement. Nous ne voulons pas les épuiser, mais nous voulons aussi nous assurer qu’on le leur rappelle pour qu’ils ne nous oublient pas », a déclaré Morgan.

Lorsque nous lui avons demandé ce qu’il aimerait dire à ceux qui ont participé à #EclaironsLesScenes, Morgan a répondu « J’aimerais remercier tous ceux qui ont affiché un égoportrait, qui ont illuminé leur bâtiments et leurs chapiteaux.
Tous ceux qui ont participé ont fait une différence dans la vie de quelqu’un. Non seulement pour amener l’attention sur l’industrie, mais aussi pour que quelqu’un se sente mieux, quelque part au Canada. »

« Nous luttons et essayons tous de survivre, mais au moins nous le faisons tous ensemble. »

Avez-vous participé à #EclaironsLesScenes ? N’hésitez pas à partager vos réflexions et vos expériences avec Boran Zaza, directrice des communications de CAPACOA.

Partagez cet article

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>