Une journée des arts à la fois

Owais Lightwala, de Why Not Theatre, Anthony Sargent, de Luminato, Erin Benjamin, de Music Canada Live, et Barry Hughson, du National Ballet of Canada, lors d'une rencontre avec le député Arif Virani.

20 novembre 2018 – Le travail de développement de public peut-il être un jour achevé? Nullement. Il en va de même pour la représentation auprès de nos élus.

Le 2 octobre, plus de 100 représentants des arts de partout au Canada ont convergé vers la Colline du Parlement, porteurs des messages de la Coalition canadienne des arts, pour appeler à poursuivre le financement de notre secteur dynamique et créatif. CAPACOA était particulièrement fière d'avoir coordonné la logistique de cette Journée des arts fort réussie.

Notre travail de promotion des arts ne s'est toutefois pas arrêté à cette seule journée. Il s'est poursuivi dans les semaines et mois suivants, alors que nous incitions nos membres à écrire à leur députés; une campagne qui s'est soldé par dix lettres d'appui de députés envers une augmentation du financement du Fonds du Canada pour la présentation des arts. Nous avons aussi rencontré deux membres du Comité des permanent des finances et nous sommes assurés d'une représentation du secteur aux audiences prébudgétaires. Randy Glynn, de Live Arts Dance, a réussi à obtenir une rencontre avec le Ministre des finances. Puis Gisèle Côté, de Aramusique, nous a mené à une rencontre avec la porte-parole du Bloc québécois et le Ministre du Patrimoine canadien. Tous ces parlementaires ont désormais une meilleure compréhension du rôle du diffuseur, des diverses pratiques de diffusion, ainsi qu'une vision d'ensemble de la chaîne du spectacle.

« Cent fois sur le métier, remettez votre ouvrage, » nous rappelle le dicton.

Au fond, le travail de revendication n'est pas très différent de celui de diffusion. Dès que le rideau tombe, il faut tout de suite préparer la scène pour le spectacle suivant. Et il faut sans cesse développer, éduquer, stimuler nos publics. Une journée à la fois.

 

Actualités précédentes

CAPACOA lance un Comité de développement des marchés internationaux

Une pente descendante?

La participation culturelle des nouveaux Canadiens