Envergure et retombées de la diffusion de spectacles : Ce que font les diffuseurs

Qui sont ces spectateurs que vous croyiez bien connaître?

5 février 2020 – Si vous croyez que les arts de la scène intéressent principalement un public blanc d’un certain âge, vous auriez sans doute intérêt à vous départir de cette idée reçue et à considérer ce qui suit. Des statistiques préparées par Hill Stratégies Recherche révèlent en effet que tous les segments de la population canadienne fréquentent les arts de la scène.

Les arts de la scène rejoignent un grand nombre de Canadiens. En 2016, 68 % des Canadiennes et des Canadiens ont assisté à un spectacle ou à un festival artistique selon l’Enquête sociale générale de Statistique Canada.

Ainsi que Kelly Hill le rapportait lors d’un webinaire sur Les tendances démographiques et la participation aux arts de la scène, la fréquentation des arts de la scène a tendance à augmenter avec le niveau de scolarité et le revenu. Pourtant, on observe des taux de fréquentation élevés au sein de nombreux groupes démographiques dont le niveau de revenu se situe généralement sous les moyennes : les jeunes Canadiens, les personnes racialisées, les personnes Autochtones et les immigrants.

Kelly Hill a souligné que le contenu du spectacle fait une grande différence. Chaque segment démographique a des habitudes de fréquentation différentes et, parfois, certaines préférences marquées. En particulier, les personnes Autochtones, racialisées et immigrantes ont des taux de fréquentation nettement plus élevés que les autres Canadiens pour ce qui est des « spectacles culturels ou traditionnels » (c’est-à-dire des spectacle de danse, de théâtre ou de musique « de peuples autochtones, chinois ou ukrainiens »). Les « autres types de spectacles » (une catégorie fourre-tout qui peut notamment inclure des spectacles de danse ou tout autre événement artistique résistant à la classification) sont par ailleurs populaires auprès des personnes racialisées et immigrantes.

Fait intéressant, le taux de fréquentation des immigrants varient selon les vagues d’immigration. Les immigrants récents (c’est-à-dire, les immigrants qui ont reçu la résidence permanent entre 2006 et 2016) sont proportionnellement beaucoup plus nombreux que les immigrants de période antérieures à assister à des spectacles.

Fréquentation des arts de la scène et statut d'immigration. Immigrants récents : 72 %. Immigrants d'avant 2006 : 63 %. Non-immigrants : 69 %.

Il s’agit d’une différence importante sur le plan statistique. C’est aussi une donnée stratégique au regard de ses implications pour la diversification des publics. Comment doit-on interpréter cette baisse chez les immigrants d'avant 2006 (si tant est qu’il s’agit bien d’une baisse et non simplement de différences propres à chaque vague d’immigration)? Se pourrait-il que les immigrants récents soient animés par un désir de vivre des expériences culturelles dans leur pays d’adoption, puis que cette curiosité diminue au fil des ans? Si tel est le cas, comment les organismes en arts de la scène pourraient-ils établir un lien avec les immigrants dès leur arrivée dans leur région, plutôt que d’attendre et de courir le risque que cet prédisposition à la découverte ne diminue avec le temps? Comment faire en sorte que la rencontre initiale se transforme en relation – et en fréquentation – durable? 

Voici quelques pistes provenant d’autres recherches sur la fréquentation :

  • La rapport La diversité et les facteurs de participation aux arts a conclu que « se sentir le/la bienvenue » est le facteur de motivation le plus étroitement associé à une fréquentation assidue. Comment les organismes en arts de la scène pourraient-ils faire pour que les immigrants se sentent bienvenus dès leur première visite dans un lieu de diffusion? 

  • Dans le Sondage sur l’accès et la disponibilité, les personnes Autochtones et les immigrants ont davantage tendance à estimer que « les expériences artistiques et patrimoniales leur permettent de se sentir membre à part entière de leur collectivité locale. » Dans le même ordre d’idée, le rapport sur la diversité a aussi observé que le fait de « se connecter à sa communauté » est un important facteur de motivation. De quelle façon les organismes en arts de la scène pourraient-ils tâcher de renforcer ce sentiment d’appartenance à la collectivité? Et quelle incidence cela aurait-il sur la fréquentation par les Autochtones et les immigrants?

  • La représentativité fait une différence. Dans le Sondage sur l’accès et la disponibilité, l’assistance à des spectacles de minorités visibles ou ethnoculturelles est plus élevée chez les personnes « qui définissent leur propre origine ethnique comme autre que canadienne ou européenne » (55 %). De la même façon, l’assistance à des spectacles d’artistes des Premières Nations, inuit ou métis est particulièrement élevée chez les personnes Autochtones (60 %).   

Afin de mettre ces données en perspectives, Kelly Hill a aussi partagé des projections démographiques indiquant que les personnes racialisées, les immigrants et les Autochtones vont représenter des parts grandissantes de la population Canadienne jusqu’en 2036 (et sans doute au-delà). En guise de conclusion, il a donc partagé ce judicieux conseil : « Si vous n'atteignez pas beaucoup de jeunes, d'autochtones, de personnes racialisées et d'immigrants, pensez à votre programmation, votre marketing, vos communications et votre expérience client. » 

Contenus et informations à propos du webinaire

Présentation

Enregistrement

Ce webinaire été présenté par l’Alliance des arts de la scène le 30 janvier 2020, grâce au soutien de Patrimoine canadien, du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts de l’Ontario dans le cadre de la série Regards statistiques sur les arts.

Ce webinaire a aussi été présenté en anglais le 12 décembre 2019.

Denis J. Bertrand a publié un excellent compte rendu du webinaire sur son blogue, developpezvotreauditoire.com.

Rapports de recherche recommandés

Tendances démographiques de la participation aux arts au Canada en 2016 (2019)

Activités artistiques, culturelles et patrimoniales des habitants des provinces et des plus grandes régions métropolitaines de recensement du canada en 2016 (2019)

Envergure et retombées de la diffusion de spectacles (2019)

La diversité et les facteurs de participation aux arts (2019)

Culture Track: Canada (2018)

Les arts et le patrimoine : Sondage sur l’accès et la disponibilité 2016-2017 (2017)

Groupes de discussion sur la participation des Canadiens aux activités artistiques : rapport final (2018)

Pour des statistiques sur des sujets autres que la fréquentation, nous vous invitons à consulter ces données statistiques sur les arts de la scène compilées par CAPACOA.

 

Actualités précédentes

Le spectacle : son paradoxe social et la notion d’accueil

La participation culturelle des nouveaux Canadiens