La ministre du Patrimoine canadien lance la Stratégie d'exportation créative

27 juin 2018 – Mardi, la Ministre du Patrimoine canadien a officiellement lancé la Stratégie d'exportation créative, précisant du même coup la ventilation des 125 millions de dollars sur cinq ans annoncés dans le budget fédéral de 2017.

Mélanie Joly at the Creative Export Launch.La pièce maîtresse de cette annonce est nouveau programme nommé Exportation créative Canada et doté d’une enveloppe de 7 millions de dollars par année. Ce programme est destiné aux entreprises et organisations canadiennes qui sont prêtes à exporter leurs produits et qui œuvrent dans le secteur créatif ou qui prêtent main-forte à une telle entité. Bien que les arts de la scène ne fasse pas partie des industries citées en exemple dans l’annonce, nous avons reçu la confirmation qu’ils seront admissibles. Les missions commerciales stratégiques, comme la mission en Chine qui a eu lieu en avril dernier, et les grands événements tels que la foire du livre de Francfort en 2020 seront aussi soutenus à même cette enveloppe.

Le Programme Exportations Créatives Canada (ECC) offrira une contribution financière non remboursable aux entreprises et aux organisations canadiennes qui souhaitent réaliser un projet d'exportation. ECC financera des projets qui amplifient la portée internationale des industries créatives, en augmentant leur capacité d'exportation, leur image de marque et leur contenu à l'étranger. L'objectif de ce financement sera d'augmenter les recettes d'exportation des industries créatives du Canada. Le programme encouragera la réalisation de projets innovateurs.

Les détails du programme ECC seront dévoilés au cours des prochains jours et on anticipe une date de tombée à la fin de l’été. Attendez-vous à un processus très compétitif, puisque toutes les industries pourront déposer des demandes. Le ministère sera à la recherche de projets prêts à l’exportation. Selon l’aide-mémoire pour les exportateurs, une étude de marché et un plan d’affaire feront sans doute partie des exigences.

Les deux autres piliers de la stratégie iront augmenter le financement des programmes existants et soutenir les exportateurs par le biais du Service des délégués commerciaux.

Dans l’ensemble, la stratégie d’exportation créative est à la fois cohérente et exhaustive. Elle répond bien aux besoins du secteur.

CAPACOA participe actuellement à la mise sur pieds d’un « comité international ». Ce comité jouera un rôle consultatif en matière d’exportation, il établira des stratégies collectives pour tirer parti de la Stratégie d’exportation créative et il créera des synergies au sein du secteur.

Sommes toutes, on assiste à un bel alignement des astres pour le rayonnement des artistes canadiens à travers le monde.

 

Actualités précédentes

L’Agence du revenu simplifie la fiscalité internationale en réponse aux demandes du secteur du spectacle

La diplomatie culturelle parmi les études sur la Colline du Parlement