Des réseaux de diffusion s'affranchissent des pièges de la rigidité lors de leur réunion annuelle

Photo de groupe des participants

11 mai 2018 – Vingt-deux dirigeants de réseaux de diffusion se sont rassemblés à Ottawa les 8 et 9 mai afin d'apprendre les uns des autres et d'aborder les principaux enjeux du secteur de la diffusion de spectacles.

Les participants lors d'ateliers en petits groupesGrâce à des processus d'animation libératrice, les participants ont pu évaluer le degré de maturité de leurs différentes activités et prendre la mesure du renouveau que connaissent certaines d'entre elles. Les discussions ont notamment porté sur les thèmes suivants :

  • la médiation et la citoyenneté culturelle;
  • le renouvellement du modèle d'affaire et du modèle social de la diffusion;
  • le soutien aux artistes et le développement disciplinaire;
  • les modèles de programmation inclusifs;
  • les stratégies d'exportation;
  • les ressources humaines, la succession, l'encadrement et le mentorat.

Un examen des différentes initiatives de réconciliation entreprises par la plupart des organismes a permis de dresser le constat que le secteur de la diffusion est en voie de bâtir des relations renouvelées et respectueuses entre les peuples autochtones et non-autochtones. Cependant, tous ont convenu que le travail ne fait que commencer. Nous avons besoin de devenir de meilleurs alliés pour les personnes qui continuent de faire face aux obstacles systémiques édifiés à même les structures dont nous nous sommes dotés pour soutenir le secteur de la diffusion.

Les participants en plein forum ouvert.Ce qui suit offre un dur rappel que rien ne doit être tenu pour acquis et cela a été reçu comme un urgent appel à l'action par les participants...

En 1996, la Commission royale sur les peuples autochtones a fourni un plan détaillé pour réaliser une réconciliation avec les peuples autochtones. Le rapport de la Commission a affirmé que ce renouveau nécessiterait vingt années d'actions soutenues. Pourtant, lorsque la Commission vérité et réconciliation a débuté ses travaux, en 2015, la plupart d'entre nous avions déjà complètement oublié les recommandations de la commission précédente. Il revient à chacun de nous de faire en sorte qu'aucune autre commission ne soit nécessaire dans quinze ans.

Nous voulons remercier Tara Mazurk, Terri-Lynn Brennan, Laurie Gillis, Kevin Korchinsky et Michele Emslie pour leur excellent travail d'animation de la réunion. Nous souhaitons aussi reconnaître le soutien du ministère du Patrimoine canadien.

Lire le compte rendu de la Réunion nationale des réseaux 2018 [en anglais]

 

Actualités précédentes

CIPAE 2018 / Focus Canada, Appel de candidatures pour la programmation officielle

Importantes mesures afin de promouvoir les milieux de travail sains, respectueux et exempts de harcèlement dans le secteur des arts