Importantes mesures afin de promouvoir les milieux de travail sains, respectueux et exempts de harcèlement dans le secteur des arts

25 avril 2018 - Aujourd’hui, Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien, et Simon Brault, directeur et chef de la direction du Conseil des arts du Canada, ont annoncé la mise en place d’importantes mesures visant à promouvoir un milieu de travail sain, respectueux et exempt de harcèlement au sein des organismes qui reçoivent du financement.

Le ministère du Patrimoine canadien et le Conseil des arts du Canada vont octroyer près de 552 000 dollars au Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC), qui aide les travailleurs et les employeurs à créer de meilleurs environnements de travail dans le secteur culturel. Patrimoine canadien versera 252 000 dollars à l’organisme, et le Conseil des arts du Canada, 300 000 dollars. Ce financement aidera à soutenir une série de mesures intitulée « Milieux de travail respectueux dans le secteur des arts ». Ces mesures visent à doter le secteur culturel des outils, des pratiques et de la formation nécessaires pour créer et préserver des milieux de travail respectueux. Plus de 1 750 organismes voués aux arts pourront profiter de ces nouveaux outils et ressources.

Le 5 janvier dernier, le Conseil des arts du Canada s’est engagé à revoir ses politiques opérationnelles de sorte qu’il sera en mesure de gérer, de manière équitable et efficace, les situations mettant en cause des artistes ou des organismes qu'il finance. Cette démarche est achevée. Maintenant, quand les bénéficiaires acceptent des subventions, ils doivent s’engager à promouvoir des milieux de travail exempts de discrimination, de harcèlement et d’inconduite sexuelle. Si un bénéficiaire n’honore pas son engagement, le Conseil pourrait entreprendre une révision du dossier, allant jusqu’à décider de retirer une subvention, s'il y a de sérieuses préoccupations au sujet du bénéficiaire, des activités financées ou du bien-fondé de l’investissement des fonds publics.

« Notre attention est maintenant tournée vers le secteur des arts dans son ensemble afin de l’aider à se doter des ressources nécessaires pour gérer les problèmes de discrimination, de harcèlement et d’inconduite sexuelle, et à fournir des milieux de travail respectueux. Nous souhaitons que tous les organismes artistiques soient outillés en ce sens, en commençant par nous, et nous nous employons actuellement à revoir nos propres politiques en matière de ressources humaines de sorte qu’elles soient exemplaires. »

Simon Brault, directeur et chef de la direction du Conseil des arts du Canada

Outre l’aide financière accordée au CRHSC, Patrimoine canadien a apporté d’importants changements dans le but de promouvoir l’intégrité des milieux de travail au sein des organismes qui reçoivent du financement. Les modalités de financement ont été revues de sorte que les bénéficiaires devront s’engager à offrir des milieux de travail sûrs, respectueux et exempts de toute forme de harcèlement, d’abus et de discrimination. Notamment, des changements seront apportés aux ententes de financement, aux formulaires de demande, à la lettre d’approbation et aux lignes directrices encadrant les demandes afin de rappeler aux bénéficiaires leur engagement envers l’intégrité en milieu de travail.

À l’interne, le gouvernement du Canada, tant à titre d’employeur que d’organisme de réglementation, s’emploie à réviser et à mettre à jour sa démarche relative à la prévention des agressions sexuelles et du harcèlement sexuel dans les milieux de travail en vertu du Code canadien du travail (projet de loi C-65).

« Nos chefs de file et nos organismes ont agi rapidement pour discuter de la façon dont tous les secteurs culturels peuvent unir leurs efforts en vue de créer des milieux de travail respectueux et exempts de harcèlement. Je suis fière d'appuyer cette mesure qui profitera à plus de 1 750 organismes voués aux arts, dans toutes les régions du pays. Cette annonce conjointe est la preuve qu’ensemble, nous pouvons accomplir de grandes choses pour prévenir toutes les formes de harcèlement, d’abus et de discrimination dans le secteur culturel. Les changements qui seront apportés sont, sans contredit, un pas dans la bonne direction. »

L’honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien

Susan Annis, la directrice générale du Conseil des ressources humaines du secteur culturel, constate déjà l’engagement du gouvernement, des artistes et des organismes artistiques par des actions concrètes enclenchées à travers le pays qui indiquent clairement que le harcèlement n’a pas sa place dans l’offre culturelle du Canada.

« L’initiative “Milieux de travail respectueux dans le secteur des arts” permettra de doter l’ensemble des artistes et organismes artistiques canadiens des ressources, de la formation et des outils nécessaires pour prévenir le harcèlement sous toutes ses formes et créer des milieux de travail respectueux, qui deviendront la norme dans le secteur culturel. »

Mme Susan Annis, directrice générale, Conseil des ressources humaines du secteur culturel

Plus d'information